Pour un bel automne en Bourgogne, il me faut…

Le 17 octobre 2019 Nathalie OT Puisaye-Forterre

La rentrée redémarre toujours sur les chapeaux de roues ! Si bien qu’on ne voit pas filer septembre et que la fin d’octobre pointe le bout de son nez. Mais qui dit fin octobre dit aussi vacances ! Voici notre recette pour un bel automne agrémenté de ce que vous voudrez y ajouter… 😉

 

  • …. De quoi amuser les enfants…

© Guédelon

Cet automne, révélez le chevalier qui est en vous en forêt de Guédelon et apprenez-en plus sur cette fabuleuse aventure archéologique : la construction d’un château-fort ! Au travers des arbres teintés d’ocre comme le sol de la carrière, laissez donc vos petits apporter leur pierre à l’édifice !

  • …. De quoi les faire bouger en douceur et en couleurs…

à bicylette ! Et pensez à lever la tête ! le clocher de l’église tinte justement pour vous inviter à passer ses portes et découvrir en son sein, son ocre naturel. Cette poudre colorée, c’est toute une histoire peinte qui illumine les murs des églises et des chapelles, tantôt biblique, tantôt populaire.

  • …. De quoi éveiller leurs papilles…

© Jean Serris

Pour faire rimer Puisaye et Automne, c’est à la fête de la châtaigne de Diges que ça se passe ! Enclenchez vos papilles d’automne et flâner de pressoirs en grilloirs, de musique en antiquité ! Il y a une tonne de châtaignes à écouler et quelques 12 tonnes de choux-fleurs….

  • …. De quoi les reposer et les ouvrir à l’art…

Passez du rouge écrevisse à l’ocre et profitez d’un instant cocooning au domaine de l’ocrerie où Cathy vous préparera avec massage, maquillage et bonne table, à faire face à l’hiver. Dans une ocrerie chargée d’histoire et aux couleurs du monde, détendez vous une nuit ou plus dans une chambre aux allures de galerie d’art.

  • …. De quoi ME reposer plus tard…

© Les Grands Chênes

Ouvrez les portes à la française sur ce grand parc qui se pare pour l’automne d’une douce couleur pourpre avec votre premier café du matin et votre châle en lin aux couleurs végétales, avant de descendre petit-déjeuner sans rien quitter des yeux aux Grands Chênes.

Et pour se sustenter après tout ça, rien ne vaut un petit tour au bistrot du château où dans l’un de nombreux autres restaurants… 😉

Laisser un commentaire


Retour