Un itinéraire de l’Histoire en Puisaye-Forterre

Le 17 janvier 2020 Nathalie OT Puisaye-Forterre
Chantier médiéval de Guédelon en Puisaye, Yonne - Bourgogne

Le saviez-vous ? En Puisaye-Forterre, vous pouvez voyager à travers les couloirs du temps ! Toutes les époques, ou presque, sont à découvrir sur le territoire. Allons-y donc pour un petit circuit groupé à travers l’Histoire….

1 – Du Paléozoïque à la Gaule Romaine…

Carrière souterraine d'aubigny à Taingy

© Carrière Souterraine d’Aubigny

  • Démarrons ce circuit à l’ère primaire, dite paléozoïque pour les initiés. Rendez-vous à la carrière souterraine d’Aubigny à Taingy ! Autrefois, la Forterre était tropicale et la mer en recouvrait une grande partie. Ce sont les coques des coquillages géants et autres animaux marins qui ont formé un banc de pierre immense : ce que l’on nomme calcaire aujourd’hui ! Des fouilles ont prouvé que la carrière (qui faisait partie d’un ensemble de 16 autres carrières sur le secteur) était déjà exploitée à l’époque gallo-romaine ! Puis cela continua jusqu’en 1940… et encore de nos jours, des Compagnons ont parfois besoin de ce calcaire demi-ferme !
  • Un site exploité depuis l’âge de fer et durant une large période jusqu’au Moyen-Âge ( et même jusqu’au 20ème siècle !), c’est le Ferrier de Tannerre en Puisaye. Sur une trentaine d’hectares, cela en fait le plus grand site sidérurgique de la Gaule Romaine ! Sur la totalité de la Puisaye, les 2253 ferriers recensés représentent 648 hectares. Comme le nom l’indique, c’était sur ces zones qu’était travaillé le minerai de fer (avec difficulté !) dans des bas fourneaux. L’association du Ferrier de Tannerre replonge dans cet antique passé lors des journées de l’archéologie en juin ou encore durant la fête du Ferrier en septembre !

2 – En plein Moyen-Âge….

© Guédelon

  • Nous arrivons ensuite au Moyen-Âge. Nous sommes à ses débuts, en 841 et Charlemagne s’est éteint il y a 27 ans. Sons successeur, Louis le Pieux est décédé également l’année précédente, après quelques conflits avec ses fils. En effet, les petits-fils de Charlemagne se vouent une lutte depuis des années afin de faire main basse sur l’ensemble des territoires fédérés par l’empereur. La bataille qui se déroulera alors en 841 à Fontenoy en Puisaye verra le royaume de Charlemagne éclater et les prémices des contours de l’Europe apparaître. Entre musée et balade jusqu’à l’obélisque, c’est un véritable bon dans le temps !
  • Avant d’arriver à Guédelon, on n’imagine pas ce que l’on va trouver dans cette forêt poyaudine. Au coeur de ces bois, un château s’élève depuis plus de vingt ans dans la plus pure (et la plus belle !) tradition des Bâtisseurs. Une soixantaine d’oeuvriers s’emploient à construire un château-fort avec les techniques du 13ème siècle. Le Moyen-Âge comme si vous y étiez ! Ce sont comme des fouilles archéologiques inversées : on construit pour comprendre. Par la suite, à vous de découvrir toutes ces savoir-faire centenaires : créer des outils, faire de la chaux, fabriquer de la corde (et utiliser la corde à 13 noeuds !) et bien sûr, tailler la pierre ! D’ailleurs, vous pourrez participer à un atelier pour apprendre, vous aussi, à faire comme ces professionnels !

3 – De l’époque dite Moderne….

© Château de Saint Fargeau

  • C’est un château âgé de plus de 1000 ans érigé au coeur de Saint Fargeau, était à l’origine, un relais de chasse fortifié. Appartenant successivement à Héribert, évêque d’Auxerre et frère d’Hugues Capet, l’évêque de Verdun, la famille Coeur (Jacques, en tête), les Bourbon, les Orléans et donc, Anne-Marie-Louise d’Orléans, duchesse de Montpensier, dite la Grande Mademoiselle. Seigneurie, comté, duché-pairie… le château de saint Fargeau arriva entre les mains des Lepeletier, jusqu’à sa descendante, la marquise d’Ormesson, mère de l’académicien Jean d’Ormesson. Ce monument, que l’on visite des fondations à la charpente est un bijou dans son parc à l’anglaise de 120 hectares ! Surtout, ne manquez pas le spectacle historique en juillet et août, où les 1000 ans d’histoire sont retracés ! En plus, ce sont les 40 ans du son et lumière !
  • Autre style, autre époque, le Moulin de Vanneau, c’est la Bourgogne bucolique du début du 20ème siècle. Une ferme d’antan dans une longère typique, où les animaux vivent paisiblement au rythme du soleil. Un moulin à eau traditionnel active une meule de pierre qui produit de la farine. D’ailleurs, un moulin a toujours existé ici depuis le 8ème siècle ! Ce moulin à eau est d’ailleurs le dernier de l’Yonne. Nécessitant régulièrement des travaux, aujourd’hui, il a bien besoin de rénovation et est soutenu par la Fondation du Patrimoine. Aussi, dans cette ferme, le couvert est mis à l’auberge ! La restauration est extra locale et les bons produits viennent du potager, de quoi (re)découvrir les saveurs ! Voilà un site où il fait bon d’apprécier la vie d’autrefois dans la campagne française…

4 – …à l’époque Contemporaine !

Pyramide du Loup à Toucy

© la Pyramide du Loup

  • La Fabuloserie, c’est au-delà d’un simple musée. On entre là dans l’imaginaire et dans les chimères des artistes. Présentant un art non-conventionnel, nous sommes ici dans l’art brut, ou plutôt dans l’art « hors-les-normes » comme disait Jean Dubuffet. Une succession de pièces appelle un nouvel univers et à de nouvelles curiosités qui intriguent et interrogent. Chaque œuvre a une signification, une symbolique, et c’est tout une histoire qui s’affiche alors. Plus que les bâtiments, c’est le parc qui subjugue les visiteurs : les sculptures parsèment le parc tout autour de l’étang et nous arrivons alors sur le manège de Petit Pierre, installé depuis 30 ans en ce lieu. Aussi haut que large, ce « manège » est une pièce de maître, le chef d’œuvre d’un garçon vacher qui recréa l’ambiance d’une fête foraine de sa jeunesse. Un lieu à découvrir où le temps n’a pas d’emprise…
  • Avec ses allures futuristes, entre le tipi indien et la soucoupe volante, la Pyramide du Loup est un bâtiment novateur et écologique présentant le loup et son rapport à l’homme au fil des siècles. Parce qu’il n’est pas forcément le grand méchant de l’histoire, un film d’animation présente la vie de Petit Louveteau tandis qu’un documentaire sur la réapparition sur Loup dans les Pyrénées peut être présentés aux adultes. L’ensemble du site reste ludique et interactif, et au-delà du loup, c’est montrer à tous l’importance de chaque espèce pour la biodiversité, avec des exemples concrets à travers le monde. Et pour ne rien manquer, rendez-vous dans le parc de la pyramide pour voir Néïs et Nahele, les deux chien-loups !

La Puisaye-Forterre, un véritable morceau de la tapisserie de l’Histoire de France que l’on peut faire comme un circuit !

Et pour vous reposer entre deux siècles, réservez dans un de nos hébergements !

    Vetter Ghislaine -

    et quand même la bataille de Fontenoy 841 , début du Moyen Age qui a été oubliée Obélisque et Musée


      Nathalie OT Puisaye-Forterre -

      Bonjour Ghislaine, nous avons bien eu votre second message par retour de mail. Sachant que le Moyen-Âge débute en 476 (officiellement), et se termine en 1492, la bataille de 841, sans être en "plein milieu" (une petite modification a été apportée à l'article :) ), est déjà bien ancrée dans le Haut Moyen-Âge. Merci de votre retour ! Bonne journée, l'équipe de l'Office de Tourisme.


    FILLOT Agnès -

    Hello Juste une remarque ; la GAULE et les gaulois mais DE GAULLE avec 2 L Cordialement AF


      Nathalie OT Puisaye-Forterre -

      Bonjour Agnès ! Merci pour votre œil de lynx ;) Gaule, Gallo-romain.... les subtilités de la langue française ! Bonne journée à vous, l'équipe de l'Office de Tourisme.


    Philippe PAOLI -

    Bonjour et meilleurs voeux à l'équipe de l'OT de Puisaye-Forterre !!!! Je confirme, on est sur les traces de l'Histoire en Puisaye, nous devons encore visiter la Fabuloserie, pour les autres sites, c'est du pur BONHEUR......bonne visite !!! A très vite, Philippe et Stéphane.


      Nathalie OT Puisaye-Forterre -

      Bonjour Philippe et Stéphane ! Nous sommes heureux que vous ayez déjà visité de nombreux sites ! Encore d'autres sont à découvrir ;) Bonne journée à vous, l'équipe de l'Office de Tourisme.


    Dominique Mathias -

    Bonjour Le moulin de Vanneau et le moulin de Guédelon (à comptabiliser même si c'est une reconstitution) sont loin d'être les seuls vestiges des anciens moulins à eau de Puisaye. Il est toutefois vrai que ce sont les seuls accessibles au public. Rien que sur la commune de Treigny , on trouve traces de 5 moulins dont certains sont dans un état de conservation remarquable avec leur machinerie intacte . L’association la rouette avait d'ailleurs fait un inventaire des moulins de la Vrille au début des années 2000.. Et merci pour la merveilleuse promotion de la puisaye réalisée par l'OT


Laisser un commentaire


Retour