Les gourmandises à partager

Le 17 septembre 2020 Nathalie OT Puisaye-Forterre

Aaaah les petites douceurs à partager…. Vous savez, ces petits plaisirs sucrés, qu’on aime partager, qu’on s’échange, où l’on en croque un morceau en disant “tiens, goûte !”. Voici quelques spécialités à croquer !

  • Le pavé de Saint Sauveur

Lorsque l’on est à Saint Sauveur en Puisaye, il y a un gâteau à ne pas râter. C’est le pavé de Saint Sauveur, LE gâteau de la boulangerie Maureilles. de forme carré, un peu haut, il rappelle les tomettes de Bourgogne. C’est donc le genre de dessert (ou de quatre heures..) que l’on coupe en petits carrés, que l’on attrape à trois doigts, et que l’on savoure. Et là… c’est le rhum et les raisins qui font la fête dans votre bouche ! Ce goût de revenez-y si cher au terroir Bourguignon… on ne peut que vous le conseiller, notamment à rapporter à la maison (enfin, si il en reste…).

  • Le macaron de Saint Fargeau

© Elisa Iturralde

Oubliez le macaron traditionnel que vous connaissez. Ici, on vous parle du macaron de la Grande Mademoiselle. Un biscuit qu’elle adorait et nous aussi ! Une recette unique à la Pâtisserie Fléchais qui nous vient du 17ème siècle. C’est d’abord une enveloppe en biscuit croustillant d’un doré claire et à l’intérieur, un gâteau hyper moelleux, fondant, au divin goût d’amande qui nous envoie au 7ème ciel. D’un beau diamètre, vous partagerez sans doute en deux le premier avec votre douce moitié… mais peut-être pas le second ! Car qu’on l’achète à l’unité, par 6 ou par 12, on finit toujours le paquet… Pensez donc à faire le stock pour votre séjour, et pour votre retour chez vous.

  • Le chocolat de Saint Martin sur Ouanne

En matière de chocolat, on a tous nos préférences. Mais là, avec les chocolats de Sébastien Métoyer, ils font l’unanimité. Que ce soir pour offrir ou pour la cuisine (ou encore à grignoter en douce), ce sont typiquement ce genre de chocolats que l’on commence et qu’en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, on touche le fond du paquet. Les perles craquantes au café ou à la carotte sauvage, les tablettes aux noisettes du Piémont, les carrés dégustation avec le café ou la tisane le soir… Alors soyez prévoyants quand vous en achèterez. Car quand vous serez rentrés dans votre hébergement du weekend, pelotonnés l’un contre l’autre sur la terrasse face à la campagne sous le ciel étoilé d’automne ou dans le canapé devant une série ou un film, je peux vous assurer que ces chocolats disparaîtront vite…

Dans tous les cas, à l’issue de votre weekend, vous penserez déjà certainement au suivant pour vous réapprovisionner de toutes ces spécialités…

Laisser un commentaire


Retour